La console de jeu Xbox 360 de Microsoft

« Tandis que les salves de missiles de la 3ème Guerre Mondiale ont rendu la surface de la Terre inhabitable, l’humanité a les yeux rivés vers le ciel. L’ingéniosité mise autrefois au service du développement des armes, a été recentré sur le programme spatial, avec des niveaux de réussite comparables. En une génération, l’Administration Universelle des Science et de la Technologie (AUST) a mené à bien l’invention du moteur hyperlumnique, la construction d’une base lunaire et le rassemblement d’une flotte de vaisseaux spatiaux d’exploration. »

Impressions – Star Ocean 4 The Last Hope Xbox 360

Attention! Des informations sur le scénario et en particulier sur le début du jeu sont dévoilés dans les paragraphes ci-dessous donc ne lisez pas cet article si vous n’avez pas bien entamé Star Ocean 4.

Edge et Reimi, deux amis d’enfance font partie de la première mission spatiale ayant pour objectif la découverte d’autres planètes habitables. Depuis la base lunaire, le commandant Stephen D. Kenny (un ancètre de Claude Kenny le héros du 2?) supervise les opérations et autorise le lancement des premières navettes. En approche de la planète Aeos, une météorite perturbe le trou de ver emprunté, nous obligeant à faire un saut d’urgence, les vaisseaux finiront par s’écraser sur cette planète.

Une fois sorti du Calnus, une attaque d’insectes géants, ressemblant étrangement à ceux de Starship Troopers, ne se fera pas attendre. Malgré de lourdes pertes, nos héros partiront à la recherche d’un autre vaisseau qui s’est écrasé non loin de là. Le dernier survivant du vaisseau leurs expliquera, avant de rendre l’âme, qu’une menace bien plus grande pèse sur eux et qu’ils ne doivent absolument pas étudier la météorite (chose qu’ils étudieront donc..). C’est alors qu’apparaît devant eux un Eldarien qui est venu à leur rescousse. L’entrevue sera vite écourtée par l’attaque d’une entité étrange qui fera office de premier boss du jeu. Celui-ci n’est vraiment pas de tout repos, surtout sans éléments de guérison et il faudra s’attendre à un combat assez long (15 minutes pour ma part) ainsi qu’à la mort éventuelle d’un des héros (rendant la suite un peu plus difficile) car le prochain point de sauvegarde n’est pas très proche.

Une surprise dans Star Ocean 4 sur Xbox 360

Le monstre battu et de retour au vaisseau, une surprise nous attend : une base Eldarienne en kit a été montée en un temps record (heureusement IKEA est là !). Une visite de la base s’impose, donnant l’occasion d’en apprendre un peu plus sur ces extraterrestres aux grandes oreilles, et aux premières quêtes annexes. Il faudra cependant faire son rapport au capitaine du Calnus, qui nous enverra alors dans une nouvelle mission de reconnaissance. Edge est nommé Commandant du Calnus, vaisseau flambant neuf et nos trois compagnons partent ensuite pour une nouvelle planète afin d’y étudier les possibilités d’y installer la population humaine…
Lors du voyage quelques cut-scène nous permettront d’en apprendre plus (ou pas) sur les personnages, donnant prétexte au long voyage entre les deux mondes.
A peine arrivés, nous voilà déjà considérés comme des Dieux par un village primitif, atteint d’une étrange maladie qui pétrifie chaque villageois. Il ne faudra pas longtemps pour convaincre nos héros de trouver un remède à ce mal.
Tout les fans de Stargate reconnaîtront instantanément les scénarii de base constituant les intrigues de la série Stargate Atlantis : un monde, un problème, un épisode.
Voilà déjà 10h00 de jeux écoulés après un second boss exterminé, qui cette fois n’aura pas fait long feu comparé au tout premier.
A noter qu’un quatrième personnage viendra se joindre au rang avant de partir en quête d’un remède. Une petite gamine maîtrisant les arts magiques : Les Symboles.

Star Ocean : The Last Hope de beau graphisme 

D’un point de vue technique, Star Ocean : The Last Hope n’est ni extraordinaire, ni décevant. Les graphismes sont jolis mais ne resteront sans doute pas dans les mémoires.
Les musiques de Motoi Sakuraba se fondent dans le décor mais ne laissent pas d’empreintes indélébiles comme c’était le cas des précédents volets ou des autres jeux sur lesquels Sakuraba a travaillé dans le passé (Valkyrie Profile et Baten Kaitos en tête de liste).
Le système de combat est par contre assez intéressant. Toujours aussi dynamique, des petites subtilités ont été rajoutées entre temps. Tout d’abord, en effectuant certaines actions, des bonus de combat viendront booster une barre dédiée améliorant ainsi l’expérience, l’argent, les points de compétence (PC) cumulés, ou rendant un peu de PV et de PM. Cette barre de bonus peut être cassée par les ennemis et disparait à chaque fois que l’on éteint la console.

Des nouveaux trophées sur le jeux de Microsoft

A l’instar de Star Ocean 3, des trophées sont à débloquer en effectuant des actions spécifiques pendant les combats (Tuer 500 ennemis, appuyez 10 000 fois sur les boutons, effectuer 100 attaques préventives…) La collecte de ces mêmes trophées constitue d’ailleurs une partie des achievements de cette version Xbox 360.
Deux nouvelles actions ont été rajoutées, l’une permettant d’entrer dans un mode « furie » en augmentant sa vitesse lors du combat, l’autre permet d’esquiver une attaque ennemie pour passer derrière lui et lui donner un coup critique (donnant pour l’occasion un bonus d’expérience de 10% si l’attaque est réussie).
Un peu niais sur les bords, Star Ocean 4 ne réserve pour le moment pas de grande surprise. Le jeu copie un peu les grandes lignes des séries de SF. Star Trek, Starship Troopers ou Stargate et cela pourra nous laisser un peu sceptiques quant à la suite de l’intrigue…
Se situant chronologiquement avant le tout premier Star Ocean, des clins d’œil aux autres volets se sont glissés ça et là ce qui fera sans doute plaisir aux fans de la première heure. Les bases qui ont rendu la série culte n’ont elles pas fondamentalement changé. Ainsi il faudra toujours distribuer des points de compétences, apprendre des nouvelles techniques en lisant des livres, ou programmer les touches pour enchaîner les vilains monstres avec des techniques spectaculaires. Star Ocean : The Last Hope restera-t-il pour autant dans les mémoires comme les trois précédant jeux ? Pas si sûr mais à vous de vous faire votre idée.

Arrivage – Star Ocean 4 The Last Hope Xbox 360 (édition collector limitée)

Ayant déballé son jeu depuis samedi, bsk m’a fait parvenir une photo du pack collector de Star Ocean The Last Hope qui il faut le dire est vraiment réussi mais que je n’aurai pour ma part que demain soir. Si vous ne vous l’êtes toujours pas commandé sachez que contrairement à amazon.fr qui semble avoir vendu tout son stock prévisionnel, fnac.comle propose encore à la vente. ;-) Prochainement sur le blog mes impressions sur le jeu.

Les jaquettes de King of Fighters XII (PS3 et Xbox 360) – Ignition en manque d’inspiration?

C’est curieux mais je me demandais justement il y a quelques semaines quelles seraient les jaquettes des différentes versions de King of Fighters XII à sortir en juillet prochain. Alors que les jaquettes japonaises (visuels ci-dessous) ont été dévoilées aujourd’hui, Ignition Entertainment qui édite le jeu en dehors du Japon a mis en place il y a peu un sondage pour choisir les futures jaquettes qui seront utilisées pour les versions américaines du jeu. Je ne sais pas pour vous mais après avoir vu les japonaises, celles pondues par Ignition me feraient presque pitié (ce que plusieurs fans n’ont d’ailleurs pas hésité à exprimer sur le forum). Espérons qu’ils abandonnent ces collages moisis pour des illustrations originales car dans le cas contraire je me prendrai sûrement la version japonaise du jeu. Surtout qu’elle sera accompagnée de l’ost du jeu et d’une carte collector avec toutes les précommandes