Impressions – Final Fantasy XIII Trial Version

Même si sa sortie date déjà d’il y a deux semaines, c’est seulement ce weekend que j’ai eu le temps de m’essayer à la démo de Final Fantasy XIII vendue en pack avec le Blu-ray de FF7ACC. Je vous propose donc un mini test de cette version d’essai tant attendue.

Final Fantasy XIII Trial Version

Je vais tout d’abord parler d’un point qui me semble essentiel, celui des graphismes. Ayant déjà vu tourner les jeux les plus impressionnants visuellement, je n’exagère pas du tout en disant que FF XIII se hisse sans aucun mal au panthéon des vitrines technologiques sur console aux cotés de Metal Gear Solid 4, Wipeout HD, Killzone 2, Resident Evil 5 (version X360), Assassin’s Creed (version X360) et Gears of War 2 (exclu X360) (Crysis étant quant à lui le plus beau jeu PC existant à ce jour). Les personnages sont tous criants de vérité et même si la différence entre les cut scenes en 3D et les scènes en CG reste visible contrairement à ce qu’avait affirmé Kitase le jeu émerveille graphiquement parlant. Toutefois je tiens à préciser qu’à l’inverse de ce qui s’est dit un peu partout, seules les cinématiques sont en 1080p mais le jeu en lui même affiche un 720p upscalé en 1080p et ceci même lorsque l’on ne force pas la console à afficher du 1080p. Du 720p upscalé sans forcer l’output de la console.. Rien ne vous choque? En effet cette démo inaugure quelque chose qui n’a jamais été vu auparavant sur PS3: le software upscale (Géré dans presque tous les jeux de la Xbox 360 mais jamais sur PS3 jusque là). Aalléluia! moi je dis.

Des graphismes épatant !

Tout comme sur Xbox 360 cet upscale géré par le jeu lui même rend du coup les contours bien plus lisses que sur tous les autres jeux PS3 et comme beaucoup de monde l’a constaté la différence avec les autres jeux de la console est assez notable. Pour chipoter on pourra dire qu’à certains moments (et c’est d’ailleurs ce qui trahit le 720p upscalé) l’aliasing se fait un brin sentir mais tel que les magnifiques Valkyrie profile 2 ou God of War II qui sont à mon avis les deux plus beaux jeux de la PS2 (à condition d’être en 480p) on est ici en présence d’un aliasing qui ne gêne pas et qui contribue même à rendre le jeu encore plus détaillé qu’il l’est déjà.. Donc Ok le jeu ne tourne pas en 1080p dans cette démo. Est-ce pour autant vraiment gênant? Pas du tout. Le jeu transpire les couleurs (bien que la démo ne nous fasse profiter que d’un seul environnement qui est celui de la ville recluse de Pulse), les textures, les modèles et les visages sont détaillés comme jamais et l’animation est quasi sans faille excepté quelques légères baisses de framerate ça et là que l’on justifiera en rappelant qu’il s’agit d’une démo. En fait, bien que la finesse de la 3D soit stellaire pour de la PS3 (merci le Crystal Tools engine et le software upscale), c’est surtout le travail sur les modèles et sur les textures qui m’a le plus bluffé. Une très grosse claque made in Square comme on les aime.

Le gamePlay de Final Fantasy XIII

Au niveau du gameplay c’est plutôt simple, le stick gauche sert à diriger le personnage contrôlé (Il semble en effet que le jeu nous fera diriger d’autres personnages que Lightning lors des phases d’exploration car dans la démo on commence d’abord avec Lightning et Sazh alors que la deuxième partie se joue avec Snow et sa bande) et le stick droit sert à déplacer la caméra tout autour du personnage contrôlé. Comme d’habitude le bouton O est la touche d’action (ouverture des coffres, dialogues etc..) et la touche X sert à annuler. Pour les combats ça se corse légèrement car on peut utiliser la touche triangle :grin: Plus sérieusement, après l’expérience FF12 cela fait un peu bizarre de revenir à un système où les phases de combat sont bien distinctes des phases d’exploration (même si la transition se fait en 2 secondes). Autre chose, le système au tour par tour des anciens volets semble définitivement oublié. Ici on est plutôt avec un Active Time Battle amélioré car on peut exécuter au choix une à trois actions par tour selon la puissance de frappe que l’on veut et la rapidité à laquelle on souhaite lâcher ses attaques (plus c’est puissant plus ça nécessite en barre). Avec la touche triangle on a possibilité de valider prématurément son tour lorsqu’on veut attaquer rapidement sans attendre que la barre soit rechargée au max. Au début je trouvais tout ça un peu fouilli (le japonais n’aide pas) mais après quelques combats on arrive à faire des combos magie+coups assez plaisants à regarder.

La durée de vie du jeu

Pour la durée de vie, je ne vais pas parler de cette démo qui ne dure qu’une heure et qui est pleine de vidéos et de cut scenes mais plutôt des souhaits que j’aurais à formuler pour ce futur grand RPG. Comme FFX ou FF7 en leur temps j’espère que le jeu sera long, qu’il regorgera de quêtes annexes et que le terminer à 100% sera difficile voire même impossible sans perséverance  . J’aimerais également qu’une vraie carte du monde soit de retour et qu’on retrouve la possibilité de contrôler son airship ce qui n’a pas été le cas ni dans FFXI ni dans FFXII. Là alors je serais définitivement réconcilié avec la série mais peut être que j’en demande un peu trop?

Le son du jeu Final Fantasy

Au niveau du son on est dans le très haut de gamme comme d’habitude chez Square. Comme dans toute production japonaise, le doublage est évidemment professionnel et encore plus soigné lorsqu’il s’agit d’un FF. C’est d’ailleurs la chanteuse Maaya Sakamotoacompagnée d’autres pointures telles que Daisuke Ono et Yukari Fukui qui se chargent du doublage que je trouve déjà excellent dans cette preview. Quant aux musiques vous n’êtes pas sans savoir que c’est Masashi Hamauzu, le talentueux compositeur qui s’est fait connaître notamment grâce à son travail sur FFX il y a 8 ans qui est aux commandes de la bande son de ce futur blockbuster. Du fait qu’il soit passé dans la cour des très grands chez Square-Enix, je dois avouer que je craignais un léger changement de style et en fait non car jouant à la démo son style est immédiatement reconnaissable. J’ai toujours aimé ce qu’il a fait depuis Saga Frontier 2 et il faut dire que ses compositions ne manquent jamais d’être entrainantes (rappelez vous de la musique accompagnant l’attaque lors du mariage de Yuna!) voire jouissives (écoutez par exemple l’ost d’Unlimited SaGa) quand il le faut mais peuvent aussi être d’une douceur inouïe lorsqu’il s’agit de faire passer des émotions. Je ne me fais aucun souci quant à la qualité de cette bande son qui sera certes différente des anciennes (Nobuo Uematsu ne participant pas) mais qui sans nul doute saura faire plaisir à nos oreilles. Je vous invite au passage à jeter un oeil au dossier écrit par KujaFFman à l’occasion de la sortie de cette démo et qui contient en bonus une rétrospective complète sur l’œuvre de Masashi Hamauzu.

Le scénario

Étant donné que les grandes lignes du scénario sont connues depuis déjà longtemps, cette démo ne dévoile pas grand chose que nous ne sachions pas déjà. Nous sommes amenés à diriger une jeune femme du nom de Lightning qui décida un jour de se rebeller contre le gouvernement de Cocoon, ville flottante qui prospère grâce à la magie et aux machines. Le scénario écrit par Motomu Toriyama s’annonce déjà riche en rebondissements et il y a fort à parier que d’autres éléments importants du scénario seront révélés lors des prochains mois et en particulier lors du prochain TGS.

lightning returns final fantasy xiii

Par ailleurs il sera aussi intéressant de comprendre les liens (pas encore très clairs) entre les différents jeux du projet Fabula Nova Crystallis. Même s’il n’a pas laissé filtré énormément de détails jusqu’à aujourd’hui Final Fantasy Versus XIII, l’autre très gros jeu de ce projet s’annonce d’ores et déjà comme une future bombe. Le simple fait de savoir qu’il est réalisé par l’équipe responsable des deux excellents Kingdom Hearts de la PS2 suffit à nous rappeler que nous auront droit à un très grand cru. Au passage j’attends déjà d’entendre les musiques que Yoko Shimomura nous prépare en ce moment même..

Un jeu promoteur pour Square-Enix

En voyant cette démo tourner aucun doute ne subsiste. L’équipe principale de Square-Enix menée par Yoshinari Kitase (FF7, FF8, FF10, Kingdom Hearts) met vraiment le paquet sur ce grand jeux de rôle qui s’annonce plus que jamais magistral. Comme beaucoup de monde j’attends ce jeu avec beaucoup d’impatience mais en même temps je n’aimerais pas qu’il sorte trop vite comme ça a été le cas de nombreux RPGs sur cette génération de consoles. Toutefois on peut quand même être rassuré en se disant que le développement a tout de même commencé en 2003 sur PS2 avant de se retrouver officiellement sur PS3 en 2005. Cela fera donc plus de 6 ans à la fin de l’année que le jeu est en production ce qui est vraiment colossal. A l’heure actuelle le jeu est tellement attendu que Square-Enix et Sony n’ont pas vraiment le droit à l’erreur avec cette superproduction. Espérons qu’il soit à la hauteur de cette longue attente mais en tout cas moi qui croyait l’âge d’or de la série définitivement enterré, j’avoue avoir été étonné par ce premier aperçu. Rendez-vous à la fin de l’année pour la version finale que j’achèterai sans doute en version japonaise pour être sûr d’avoir à portée de main le doublage original. En effet bien que le support Blu-ray offre une capacité de 50Gb, on ne sait toujours pas si le jeu dans sa version occidentale proposera de switcher entre le doublage anglais et le japonais et comme il y a de fortes chances que non autant prendre les devants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *